Décarboner le secteur de l’aluminium

  • OutilsX

La France produit 0.9 Mt d’aluminium par an dont 55% provient du recyclage. Les principaux secteurs consommateurs sont le bâtiment, le transport et les emballages.

Les deux sites de production d’aluminium primaire représentent 5% de la consommation d’énergie électrique de l’industrie française. En plus des émissions indirectes de gaz à effet de serre liées à la consommation d’électricité, près de deux tiers des émissions sont liées au procédé : l’aluminium est produit par électrolyse d’alumine et l’anode consommée lors de la production émet du carbone. Pour se décarboner, l’aluminium primaire devra innover pour modifier le procédé, par exemple au travers d’une anode « inerte », ou devra étudier des technologies de type capture et séquestration du carbone. A noter que le mix électrique français peu carboné est un atout pour la filière et que les importations d’aluminium primaire sont pour l’essentiel plus carbonées que la production nationale.

La production d’aluminium secondaire se fait à partir de déchets refondus dans une quinzaine d’usines en France. Le principal enjeu de décarbonation du recyclage de l’aluminium est l’usage du gaz naturel comme source de chaleur pour des températures qui peuvent être atteintes par des procédés électriques ou par l’utilisation d’énergie d’origine biomasse.

Par ailleurs la filière de recyclage étant moins émettrice et moins consommatrice en ressources que la production d’aluminium primaire, augmenter la part de l’aluminium recyclé dans la production nationale est un levier de décarbonation du secteur. Cela nécessite, en particulier, une transparence sur l’origine du matériaux et le renforcement de la filière de tri, collecte et recyclage des déchets d’aluminium pour permettre une valorisation efficace des déchets et éviter le « downcycling ».


Retrouver le Mémo PTS Aluminium dans les Publications.

En savoir plus sur les Plans de Transition Sectoriels.

Retrouvez nos publications
en lien avec cet article

  • Un industriel Plans de transition sectoriels
    L'ADEME publie le Rapport final du Plan de transition sectoriel de l'industrie cimentière en France 28 janvier 2022

    Pour répondre à l'objectif de la 𝗦𝘁𝗿𝗮𝘁é𝗴𝗶𝗲 𝗡𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗕𝗮𝘀 𝗖𝗮𝗿𝗯𝗼𝗻𝗲 (SNBC) qui vise une réduction de -81% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 (par rapport à 2015) pour l'ensemble de l'industrie française, le Service Industrie de l’ADEME élabore des 𝗣𝗹𝗮𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗦𝗲𝗰𝘁𝗼𝗿𝗶𝗲𝗹𝘀 (PTS) qui modélisent et analysent des trajectoires de décarbonation possibles pour les neufs secteurs les plus energo-intensifs, dont l’industrie cimentière. Télécharger le fichier

  • Un industriel Industrie bas-carbone Plans de transition sectoriels
    L'ADEME publie la synthèse du plan de transition sectoriel de l'industrie cimentière en France 23 novembre 2021

    Pour répondre à l'objectif de la Stratégie Nationale Bas Carbone (#SNBC) qui vise une réduction de -81% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 (par rapport à 2015) pour l'ensemble de l'#industrie française, le Service Industrie de l’#ADEME élabore des Plans de Transition Sectoriels (PTS) qui modélisent et analysent des trajectoires de #décarbonation possibles pour les neufs secteurs les plus energo-intensifs, dont l’industrie #cimentière. A travers une démarche de co construction avec les acteurs de la filière, il ressort que les défis technologiques et économiques pour la décarbonation du secteur du #ciment à hauteur de -81%, sont importants. Avec sa vision à 360°, le PTS explore également les aspects indissociables de la transition : évolution de marchés, coûts, financement et emplois. Télécharger le fichier