Décarboner le secteur du verre

  • OutilsX

La France produit environ 5 Mt de verre par an sur une cinquantaine de sites spécialisés pour des usages ciblés :

  • Les usines de verre creux (74 % de la production en 2016) produisent des emballages et de la vaisselle
  • Les usines de verre plat (16 %) produisent principalement pour les secteurs du bâtiment et de l’automobile
  • Les usines de fibre et laine de verre (9 %) produisent principalement de la laine de verre à destination du bâtiment.

La France est le deuxième producteur européen de verre derrière l’Allemagne.

Le secteur verrier en France représente 3 % des consommations énergétiques et 3 % des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie.

Les émissions liées à la production de verre viennent principalement de la combustion de gaz naturel pour atteindre la température de fusion des intrants, mais également de la décarbonatation des matières premières (carbonates de soude et calcium) nécessaires au process.

Les défis principaux du secteur sont de décarboner l’apport énergétique indispensable à la production de verre et réduire les émissions liées aux matières premières grâce au recyclage.

Des projets R&D et pilotes sont en développement en Europe pour utiliser les vecteurs hydrogène, biomasse et électricité décarbonée. La plupart des technologies ne pouvant être implémentées qu’au renouvellement du four de fusion, une planification à long terme est essentielle.

Concernant le recyclage, l’incorporation de calcin à la place des matières premières permet d’éviter des émissions de décarbonatation. Le recyclage est très avancé pour certains usages (verre d’emballage), et naissant sur d’autres (bâtiment). La mise en place d’une filière de collecte et la prise d’engagements à incorporer du calcin dans la chaîne de production sont essentiels pour actionner ce levier. Le système de Responsabilité Elargie du Producteur (REP) s’applique aujourd’hui aux emballages et aux véhicules hors d’usage, et s’appliquera en 2022 au secteur du bâtiment.


Retrouver le Mémo PTS Verre dans les Publications.

En savoir plus sur les Plans de Transition Sectoriels.

Retrouvez nos publications
en lien avec cet article

  • Un industriel Plans de transition sectoriels
    L'ADEME publie le Rapport final du Plan de transition sectoriel de l'industrie cimentière en France 28 janvier 2022

    Pour répondre à l'objectif de la 𝗦𝘁𝗿𝗮𝘁é𝗴𝗶𝗲 𝗡𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗕𝗮𝘀 𝗖𝗮𝗿𝗯𝗼𝗻𝗲 (SNBC) qui vise une réduction de -81% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 (par rapport à 2015) pour l'ensemble de l'industrie française, le Service Industrie de l’ADEME élabore des 𝗣𝗹𝗮𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗦𝗲𝗰𝘁𝗼𝗿𝗶𝗲𝗹𝘀 (PTS) qui modélisent et analysent des trajectoires de décarbonation possibles pour les neufs secteurs les plus energo-intensifs, dont l’industrie cimentière. Télécharger le fichier

  • Un industriel Industrie bas-carbone Plans de transition sectoriels
    L'ADEME publie la synthèse du plan de transition sectoriel de l'industrie cimentière en France 23 novembre 2021

    Pour répondre à l'objectif de la Stratégie Nationale Bas Carbone (#SNBC) qui vise une réduction de -81% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 (par rapport à 2015) pour l'ensemble de l'#industrie française, le Service Industrie de l’#ADEME élabore des Plans de Transition Sectoriels (PTS) qui modélisent et analysent des trajectoires de #décarbonation possibles pour les neufs secteurs les plus energo-intensifs, dont l’industrie #cimentière. A travers une démarche de co construction avec les acteurs de la filière, il ressort que les défis technologiques et économiques pour la décarbonation du secteur du #ciment à hauteur de -81%, sont importants. Avec sa vision à 360°, le PTS explore également les aspects indissociables de la transition : évolution de marchés, coûts, financement et emplois. Télécharger le fichier